Concours de la meilleure idée 2011

Goodwall

Pour la toute première édition du Concours, Omar Bawa, alors étudiant en droit à l’UNIGE, présente son projet Goodwall, un réseau social qui a pour objectif d’encourager les membres à s’engager dans des activités associatives et extra-scolaires. Avec son pitch, Omar convainc le jury et remporte la 3ème place.

Aujourd’hui, Goodwall est un réseau de plus d’un million de jeunes talents dans 150 pays. C’est en quelque sorte le Linkedin des élèves et des étudiants et la plateforme permet aux utilisateurs de trouver l’université ou le travail qui leur correspond le mieux.

En 2018, Goodwall a terminé avec succès une levée de fonds Series A avec $10.8 millions et Omar s’est hissé dans le classement Forbes 30 Under 30. Bravo!

https://www.goodwall.org/

https://techcrunch.com/2018/07/12/goodwall-gets-10-8m-to-expand-its-linkedin-for-students/

https://www.forbes.com/30-under-30-europe/2018/social-entrepreneurs/#248f41905d8f

Concours de la meilleure idée 2014

eat&out

eat&out, c’est l’application mobile des étudiants genevoiss pour bénéficier des offres pour manger à midi et sortir le soir. Elle permet à ses utilisateurs de découvrir des nouveaux lieux à proximité des bâtiments universitaires et HES en économisant des sous grâce aux offres proposées.

A chaque onglet son concept! eat pour des repas à midi, out pour une activité ludique, event pour des événements organisés par l’équipe eat&out, promo pour ne rien rater des offres étudiantes de nos partenaires et deal pour des offres disponibles toute l’année.

Ce projet a été présenté par Massaki Chraiti et Myke Penseyres, anciens étudiants en économie et management à l’UNIGE, en 2014 et l’application mobile a été lancée en 2015.

Véritables sériel-entrepreneurs, Massaki et Myke ont également créé pendant leurs études Myki Studio, une agence spécialisée dans les domaines de la vidéo et de la création web.

https://eatandout.ch/

https://mykistudio.ch

Concours de la meilleure idée 2015

Beekee

La Beekee Box est une plateforme transportable qui fonctionne sans internet. Une fois allumé, le boitier génère un réseau sans fil qui permet de transmettre du contenu multimédia sans nécessiter un accès internet.

La Beekee Box est actuellement utiliser par des organisations humanitaires qui ont besoin de former des personnes sur le terrain, souvent dans des contextes difficiles (pas d’internet, coupures de courant etc.). Les formateurs utilisent ce dispositif pour dispenser leurs cours. Les apprenants s’y connectent avec leurs propres appareils pour récupérer des documents, collaborer en temps réel, échanger leurs expériences et suivre des formations complètes.

Beekee a été co-fondé par Vincent Widmer, ancien étudiant et chercheur en psychologie et sciences de l’éducation à l’UNIGE. Avec son projet il reçoit le 3ème prix du jury du Concours de la meilleure idée en 2015.

http://beekee.ch/

Concours de la meilleure idée 2014

Apidae

Apidae est une association à but non lucratif qui œuvre en faveur de la protection des abeilles.

Cédric Périat, ancien étudiant de la HEG, présente ce projet issu de l’économie sociale et solidaire lors du Concours de la meilleure idée en 2014 et obtient alors la 8ème place du concours.

Son idée: installer des ruches en ville, sur les toits des bâtiments.

Aujourd’hui une, Apidae propose une location de ruches à des entreprises, des collectivités, des écoles, des particuliers, ou toute autre structure intéressée. Ceci permet aux entreprises et aux collectivités de s’investir simplement et efficacement dans un projet de développement durable, tout en valorisant leurs propres structures

Apidae conçoit également des programmes d’animations pour les écoles, des programmes pédagogiques pour connaître les abeilles et des programmes d’aide à la mise en place de prairies fleuries, hôtels à insectes, etc.

Apidae développe aussi des solutions novatrices pour concilier urbanisation et biodiversité. Cela passe par la création en zone rurale d’oasis de vie pour les pollinisateurs. Dès lors, chaque citoyen, entreprise, collectivité publique peut contribuer à la mise en place de tels projets avec l’appui de l’association.

http://www.apidae.ch/

Concours de la meilleure idée 2017

10km2

En 2017, Bénédicte Casaï et Vincianne Leresche, toutes les deux étudiantes à l’UNIGE, décident de présenter 10km2 le terroir, c’est bonnard et reçoivent le 6ème prix du jury! Cette initiative vise à promouvoir des producteurs et produits locaux auprès d’un public jeune et dynamique (18 – 35 ans). Pour ce faire, Bénédicte et Vincianne organisent des événements 10km2 réunissant musiciens et DJ de la cité et boissons et nourriture genevois.

De plus, elles souhaitent créer un site mobile recensant les producteurs et artisans locaux selon leur catégorie (bières, vins, nourriture, cosmétiques, habits, bijoux etc). Chacun aura une page dédiée à son activité avec toutes les informations pratiques telles que le lieu, le site internet, les horaires d’ouverture, les lieux de distributions et les prix.

Une page nouveautés sera dédiée aux dernières innovations sur Genève ou toute actualité concernant les produits de nos partenaires. Une page événements permettrait également de soutenir les foires et autres festivals genevois ayant pour thème la consommation de produits genevois. Le but est de centraliser toute l’information sur une seule et même plateforme, facilement accessible et gratuite pour les utilisateurs.

http://www.10km2.ch/

Concours de la meilleure idée 2012

Tricrochet

En 2012, Lina Sandoval effectue son Master en Développement territorial et information géographique à l’UNIGE (Faculté de SES). Elle décide de présenter un projet de « reforestation d’une rivière » au Concours de la meilleure idée de la Semaine de l’entrepreneuriat. Son pitch convainc le jury, elle obtient alors la 3ème place du concours !

La jeune femme, originaire de Colombie et sensible aux problématiques environnementales, a la fibre entrepreneuriale et ne s’arrête pas là. A peine une année plus tard, elle présente son nouveau projet, « Les ateliers Tricrochet », au Prix IDDEA 2013 (récompensant les idées d’entreprises qui répondent au principe du développement durable sur le canton de Genève). On lui attribue le 2ème prix.

Lina Sandoval finit par fonder l’association Tricrochet, qui propose aux enfants et adultes des ateliers créatifs de sensibilisation et de réutilisation de matières plastiques, dans plusieurs lieux à Genève. L’association est actuellement composée d’un comité, ainsi que d’une équipe de 5 collaborateurs et collaboratrices. Preuve supplémentaire de la réussite de ce projet d’entrepreneuriat social, leur programme « Sensibilise » a reçu en 2017 la mention pour la Bourse cantonale du développement durable, dans le cadre de l’Agenda21 du canton de Genève.

Site web de l’association Tricrochet : http://tricrochet.ch/

Envie d’en savoir plus sur le parcours de vie de cette entrepreneure ? Son interview par L’Hebdo en 2016 : http://bit.ly/2sSHVIg

Concours de la meilleure idée 2014

Grand Atelier

En 2017, à Genève, un espace de bricolage mutualisé ouvre ses portes. Il se nomme Le Grand Atelier. Chacune et chacun peut venir dans ce centre tout équipé pour créer ou réparer.

A la source de ce projet, Harold Bouvard, ancien étudiant de la HEAD Genève. Cet artiste entrepreneur, dont le matériau de prédilection est le bois (il est aussi titulaire d’un CFC d’ébéniste, ceci explique cela), s’est présenté au Concours de la meilleure idée de la Semaine de l’entrepreneuriat à Genève en 2014. Son projet a su plaire au jury, qui lui avait alors décerné la 2ème place.

Découvrez le fruit de la créativité et de la ténacité de cet artiste entrepreneur : https://legrandatelier.ch et https://www.facebook.com/legrandatelierdegeneve/

Concours de la meilleure idée 2013

DYL

Eté 2015, lors du Festival Colours Of Ostrava en République Tchèque, la chanteuse mondialement connue Björk porte la création d’une jeune styliste romande sur scène. Consécration pour la fondatrice de la marque de mode DYL, Jenifer Burdet.

La vaudoise, alors âgée de 29 ans et diplômée de la HEAD Genève, avait été repérée par la chanteuse au début de l’été, alors qu’elle venait de remporter l’un des prix au concours international pour jeunes designers ITS à Trieste en Italie. Avant cette fantastique ascension, la créatrice était venue présenter en 2013 sa ligne innovante de vêtements transformables au jury du Concours de la meilleure idée, qui lui avait attribué le 5ème prix.

Retrouvez les créations DYL-Define Your Life ici : http://www.dyl.ch/fr/

Concours de la meilleure idée 2013

ActiveLiving

En 2013, Jody Hausmann, alumni de l’ancienne Faculté de SES de l’UNIGE, présente son projet au ActiveLiving Concours de la meilleure idée de la Semaine de l’entrepreneuriat et reçoit le 6ème prix du jury.

L’entrepreneur a depuis fondé avec des associés la société Mobile Thinking, spécialisée dans le développement d’applications mobiles.

Découvrez leurs projets en cours : https://mobilethinking.ch/projects/?lang=fr

Sa société travaille également sur Avenue – H2020, en partenariat avec l’UNIGE.

Concours de la meilleure idée 2014

Stetho

Des nouvelles de Pierre Starkov, ancien étudiant en médecine à l’UNIGE et lauréat du Concours de la meilleure idée 2014 ! Il y avait présenté son idée de stéthoscope connecté enregistrant les auscultations et permettant d’en produire une analyse en la comparant à d’autres données (sorte de « Shazam » destiné aux professionnels de la santé).

Intéressé par le domaine médical et l’informatique, il a ensuite participé à plusieurs autres concours et a réalisé un stage à l’Université de Stanford. Son idée a fait son chemin, il pense maintenant à une utilisation du stéthoscope plutôt par les particuliers, à domicile. Le CSEM, acteur majeur des technologies médicales en Suisse, lui a offert un contrat qui va lui permettre de développer son projet Stethup et de créer une start-up.

Un article de Bilan à son sujet, si le cœur vous en dit : http://bit.ly/2uQkwu4

Concours de la meilleure idée 2014

Swiss de Code

Gianpaolo a participé au Concours de la meilleure idée en 2014 et depuis, il a développé avec succès sa start-up Swiss de Code, une spin-off de l’UNIGE soutenue par Unitec, son bureau de transfert de technologies. Swiss de Code commercialise DNA Foil, un test ultra rapide pour identifier l’ADN des aliments. Ainsi, en moins de 30 minutes, vous pouvez savoir ce que contient votre nourriture. Cette procédure est unique au monde. Actuellement, il faut prévoir 7 jours pour des analyses en laboratoire afin d’obtenir les mêmes résultats. Pour en savoir plus, visitez http://www.swissdecode.com/

Entre sa participation au Concours de la meilleure idée en 2014 et la commercialisation de DNA Foil en 2017, Gianpaolo a fait un parcours entrepreneurial remarquable. Après une participation au Start-up Week-end, lors duquel son équipe a remporté la deuxième place, il a été sélectionné pour participer à un coaching de Kickstarter à New York. A la suite de ce workshop, il a lancé une campagne de crowdfunding sur cette même plateforme pour une projet nommé Beer de Coded. L’idée est de décoder l’ADN de 1000 bières http://www.genome.beer/  La campagne de crowdfunding a été un succès et l’équipe s’est ensuite installée dans un Fablab à Renens pour la réalisation du projet. Fort de ces expériences, Gianpaolo a participé à la volée Mass Challenge 2016/2017 pour y développer définitivement Swiss de Code. Chez Mass Challenge il a terminé parmi les 6 meilleurs et il a remporté un prix d’une valeur de CHF 50’000.- . Swiss de Code est soutenu par la Commission pour la Technologie et l’Innovation (CTI).

Concours de la meilleure idée 2013

Natural Cycles

En 2013, Raoul Schweritzl, alors doctorant à la Faculté des Sciences, participe au Concours de la meilleure idée en présentant Natural Cycles, une méthode de contraception tout à fait nouvelle et naturelle, sans effets secondaires. Installé en Suède après ses études, Raoul et ses partenaires ont réussi à intéresser des investisseurs pour lever au total 7 million d’Euros dans le but de créer la société Natural Cycles. Aujourd’hui, plus de 300’000 femmes utilisent Natural Cycles, une méthode reconnue, aussi efficace que la pilule contraceptive. Pour prouver l’efficacité de cette méthode, Raoul et ses partenaires ont mené la plus grande étude clinique en contraception, impliquant plus de 4’000 femmes et publiée dans le European Journal of Contraception and Reproductive Health Care. L’entreprise basé à Stockholm emploie 30 personnes. Pour en savoir plus sur Natural Cycles :http://www.bbc.com/news/business-40629994